Russian (CIS)French (Fr)English (United Kingdom)
...

Si moi j'ai le plus beau compliment à faire à un chanteur, c'est ça: il a sa signature. Tu l'entends chanter, t'as pas besoin de connaître la chanson, c'est Daniel Lavoie.

Bruno Pelletier

Musique

Enregistrement/Entrée
Maintenant sur le site
Нет
Accueil L'oeuvre Concerts et spectacles

Daniel Lavoie à la Chapelle

C’est évident que j’étais vendue d’avance à cet artiste aux mille qualités qu’est Daniel Lavoie. Depuis ses tout débuts, je suis là et j’y serai toujours.

Il arrive sur scène avec son sourire à la fois charmant et timide. Son seul compagnon de scène est son piano qui sera son fidèle complice tout au long du spectacle. Il s’y assied et nous raconte du même coup que la soirée se fera sur un conte de l’aventure humaine où prendront place les chansons qu’il a créées tout le long de sa carrière.

Et l’auteur-chanteur plonge la tête dans un grand cahier qui contient l’histoire semée de repères littéraires et philosophiques d’hier et d’aujourd’hui, qui introduiront chacune des chansons qu’il livrera avec la même voix rauque qui étonne toujours par sa puissance. Ses doigts tissent ses mélodies avec une facilité toujours aussi fascinante. Et les mots de ses chansons traduisent un même amour de la vie et des êtres humains, sans oublier l’humour et la tendresse qui les imprègnent.

L’attention est forte devant lui pour suivre l’histoire et tenter de voir venir la chanson qui en sortira. On aura droit à certains des titres du dernier album «Docteur Tendresse», sorti en mars 2007, puis à des plaisirs plus lointains dont certaines qui remontent à ses débuts: «J’ai quitté mon île», «Qui sait». Des extraits de «Notre Dame de Paris» où Frollo ressurgit de son éblouissement pour la belle Esmerada. Oui, «Ils s’aiment» fera partie des trésors cachés dans l’histoire inventée de Daniel Lavoie.

Et la trop petite heure et demie qu’il nous donne passe beaucoup trop vite à notre goût devant la générosité de ses histoires, de son piano, de la voix qu’il manie à son gré. Et les femmes dans la salle ne peuvent toujours pas se retenir de le dire: T’es beau, Daniel! Il l’est, du dehors et de dedans! Merci, Daniel Lavoie,  pour ce beau et chaleureux moment!

Danielle Guimont

http://www.voir.ca/blogs/danou/archive/2010/10/11/daniel-lavoie-224-la-chapelle.aspx