Russian (CIS)French (Fr)English (United Kingdom)
...

Si moi j'ai le plus beau compliment à faire à un chanteur, c'est ça: il a sa signature. Tu l'entends chanter, t'as pas besoin de connaître la chanson, c'est Daniel Lavoie.

Bruno Pelletier

Musique

Enregistrement/Entrée
Maintenant sur le site
Нет
Accueil L'oeuvre Concerts et spectacles

20 siècle

• 1967 - L'émission «Jeunesse oblige» de Radio-Canada.

• 1970 - Tournée du Québec.


• 1979  - Trois semaines au Petit Montparnasse à Paris.


• 1981 - Théâtre de la Ville à Paris et tournée du Québec et de l’Ontario.


• 1982 - Tournée au Québec, en Belgique et en Suisse.
- Théâtre Bobino de Paris.
- Festival de Bourges.


• 1984 - Hôtel des rêves-spectacle présenté au Québec et en Europe.


1987 - Série de 5 spectacles à l’Olympia de Paris.


1988 - Nouveau périple franco-canadien et honneur suprême puisqu’il est invité à se produire à New York en compagnie de Liza Minelli (des chansons «Never Been To New York» et «Whom Do You Love?» d`album «Tips»).
- Tournée du spectacle, Théâtre Outremont à Montréal et Olympia de Paris.

 

Human Rights Now (spectacle au profit d’Amnistie International au Stade Olympique de Montréal avec Michel Rivard, Sting, Peter Gabriel et Bruce Springsteen).

Marie-Christine Blais - journaliste: C'est une des premières fois où je vois mes vedettes, mes chanteurs aux côtés de gens comme Peter Gabriel et Sting.
Réjean Rancourt - ex- gérant de Daniel: Dans le marché international, Daniel c'est l'équivalent de Sting. J'ai vu les 2 sur scène, l'un à côté de l'autre, l'un après l'autre, et tout ça... Daniel a autant de talent que ce gars là. il chante aussi bien que lui.
Marie-Christine Blais - journaliste: La chanson finale, quand ils chantent du Bob Marley, tous ensemble, alentour des même micros qu'ils se partagent, il y a Bruce Springteen qui est là! C'est comme si on entrait nous aussi dans le continent nord-américain, sur le même pied d'égalité. On a la même valeur.


1990 - La fête à Daniel Lavoie (dans le cadre des Francofolies de Montréal) 
Avec Luc De Larochellière, Marie Philippe, Hart Rouge, Maurane et plusieurs autres
Il est le Franco-Manitobain le plus célèbre depuis Louis Riel. N'empêche qu'on le croit plus souvent qu'autrement Québécois «pure laine». Depuis ce jour de 1970 où, bardé du premier prix du concours Jeunesse Oblige, il a pris le tour de la province pour n'en plus jamais revenir, Daniel Lavoie a pailleté l'histoire de notre chanson populaire des mille et une merveilles qui constituent désormais l'un des plus précieux héritages de la francophonie. Précieux parce qu'à la fois exemplaire et authentique. Daniel Lavoie excelle dans les chansons simples, quasi dépouillées, mais tellement riches qu'elles sont aussi évocatrices, jouées au seul piano ou habillées d'une savante orchestration. Après deux décennies de pur enchantement, il a ponctué, ce printemps, le chemin parcouru avec un nouveau microsillon, «Long courrier», et choisi cet automne les Francofolies pour nous en présenter des extraits en concert. Quel meilleur prétexte pouvait-on trouver pour célébrer Daniel Lavoie, lui signifier une fois de plus notre attachement fidèle, que le cadre enjoué des Francofolies de Montréal? Luc de La Rochellière, Marie Phillippe, Maurane, Philippe Lafontaine et plusieurs autres seront tous de cette fête intime.


24 février - la Place-des-Arts. L`Opera «Nelligan».
On n’a jamais trop compris pourquoi l’opéra Nelligan, conçu sur un livret de Michel Tremblay et des musiques d’André Gagnon, n’avait pas connu la même ferveur qu’un «Notre-Dame de Paris» ou «Don Juan».  


1991 - Les Francofolies de Bulgarie.

6 décembre - Hart Rouge et leurs invités Avec Daniel Lavoie et Marie Philippe Spectrum de Montréal 
Avec Daniel Lavoie et Marie Philippe.
Inconditionnel: adj. stimulus inconditionnel, stimulus qui, par son action physiologique sur l'organisme, provoque toujours une réaction, indépendamment de tout conditionnement. Avec la chanson locomotive du même titre, Hart Rouge s'est amusé à déclencher les réactions, non seulement au Québec, mais aussi dans les pays d'Europe, dont l'Estonie devant 40 000 personnes. Résultat: leur rentrée, dont les FrancoFolies seront le théâtre, est attendue avec impatience, les espoirs placés dans le quatuor vocal étant considérables, d'autant plus que le groupe n'est plus celui d'un seul succès. Le dernier effort de Hart Rouge, une formation qu'a contribué à lancer Daniel Lavoie, leur permet en effet d'enfiler les hits comme perles en collier et les orchestrations résolument rock derrière les harmonies vocales de la famille Campagne n'y sont certes pas étrangères. C'est d'ailleurs une performance directe musclée et énergique que nous promettent les Fransaskois, accompagnés sur scène par deux musiciens supplémentaires. Une soirée vouée à la puissance vocale...et orchestrale.


1992 - 1993

7 novembre - L'Olympia Daniel Lavoie / Sylvain Lelièvre.
Le plus québécois des Franco-manitobains sera des nôtres et pour ce faire, il sera escorté par deux pianos, un trombone, un violoncelle et une batterie légère. Après avoir conçu la trame sonore de quelques films et s'être lui-même vu confier des rôles au septième art, le beau ténébreux révisera son répertoire en y insufflant des accents intimes. «Cette musique de chambre» permettra également de dévoiler quelques-uns des nouveaux airs qu'il a composés pour son nouvel album en plus de reprendre ses incontournables «Ils s'aiment», «Je voudrais voir New York» ou «Jour de plaine». Un Lavoie nouveau donc, avec un talent toujours aussi intemporel et une voix faite pour s'accorder au violoncelle. «Sylvain Lelièvre présente des petites chansons de rien du tout qui ne tentent pas de bouleverser le monde. Juste les gens. Et elles réussissent.»—Laurent Saulnier, Voir. Ainsi, Lelièvre célèbre les choses du quotidien sans se complaire dans un misérabilisme et sans en extraire une poésie suffisante. Cette juste mesure le place de facto au rang des vrais auteurs. En assistant à l'interprétation de Ses plus belles chansons, on aura droit à une démonstration en règle de la permanence et de la singularité de son talent qu'il pratique depuis plus de 25 ans. Anthologie du plaisir.


4 décembre - Théâtre St-Denis.
Les Romantiques, un opéra rock symphonique en concert Spectacle de clôtur.

Pour terminer en grande cette 5e édition, voici une création à grand déploiement et une première nord-américaine réunissant près de 40 musiciens sur scène. «Si je devais résumer en un mot cet univers magique, je l'appellerais ROCKMANTIQUE» dixit Catherine Lara, compositeur de la plupart des musiques et premier rôle de cette fabuleuse incursion de Luc Plamondon (qui participe à la mise en scène) dans l'univers flamboyant de George Sand. Un opéra-rock marquant qui fait figure de biographie musicale alors que plus de 100 000 copies de l'album se sont écoulées en France. Comme quoi Sand et les Romantiques constitue un événement musical majeur. A travers 18 chansons, Les Romantiques racontent les amours de George Sand (Catherine Lara) avec Frédéric Chopin (Richard Cocciante), son amitié virile avec Eugène Delacroix (Daniel Lavoie) et sa liaison avec Marie Dorval (Véronique Sanson). Une occasion unique pour les romantiques et tous les autres de goûter à un happening plus grand que nature.

«Sand et les Romantiques»


1994

1 - 10 juillet - Festival de Jazz Daniel Lavoie et ses invité jazz.
40 ans de carrière
La fête à Claude Léveillée réunira une prestigieuse brochette d'interprètes qui salueront les 40 ans de carrière de ce pionnier de la chanson populaire. On sait qu'il a composé pour Édith Piaf («Les vieux pianos», «Le long des quais», etc.), qu'il a été le premier Québécois à se produire en one man show à la Place des Arts en plus d'avoir été le premier de chez nous à faire le Ed Sullivan Show. Parmi ses nombreuses compositions, il nous a notamment légué l'immortelle «Frédéric» (qui lui a valu la consécration des Français). Dans une mise en scène assurée par André Gagnon, Yvon Deschamps, qui compte parmi ses premiers collaborateurs, ne manquera pas d'être de la fête. Notre Émile Rousseau national recevra également quelques-uns de ses complices de Scoop dont Andrée Lachapelle et...d'autres invités mystères. Avec:Claude LéveilléeYvon DeschampsAndré GagnonDaniel LavoieAndrée Lachapelleet d'autres invités.


1995

8 août - Théâtre Maisonneuve, PdA La fête à...Sylvain Lelièvre.
Avec Beau Dommage, Isabelle Boulay, Daniel Lavoie, Danielle Oderra et Edgar Fruitier
«Lelièvre porte bien haut l'étendard de la chanson francophone» (Journal de Montréal). «La poésie chansonnière est rarement aussi délicatement tissée et les musiques aussi raffinées» (Le Devoir). Sylvain Lelièvre fait l'unanimité autour de lui: il est l'un de nos auteurs-compositeurs-interprètes les plus émérites, au même titre que les Leclerc, Vigneault ou Ferland. On n'a qu'à fredonner Marie-Hélène, Petit matin ouMoman est là pour s'en convaincre. Depuis déjà 30 ans, ce créateur né à Québec pose son regard sur le monde et exprime sa propre vision des choses sans chercher à l'imposer. Au dernier Gala de l'ADISQ, Sylvain recevait avec émotion le Félix de l'auteur ou compositeur de l'année. Une consécration que viendront souligner sur scène Beau Dommage, Isabelle Boulay, Daniel Lavoie et Danielle Oderra.


1996

3 août - Théâtre Maisonneuve, PdA La fête à...Raymond Lévesque.
Avec Daniel Lavoie, Jean-Pierre Ferland, Isabelle Boulay, Les Frères à Ch'val, Renée Claude, Jean Lapointe, Luce Dufault, Clémence Desrochers, Paul Piché, Sylvie Tremblay, Jean-Guy Moreau, Luc Plamondon, Dan Bigras et autres.
C'est à une soirée fraternelle et chaleureuse que seront conviés les spectateurs lors du concert «La Fête à Raymond Lévesque». Un des grands pionniers de la chanson québécoise en compagnie des Vigneault et Leclerc, Raymond Lévesque a apposé sa griffe sur quelques-uns des plus beaux textes qui ont bercé l'imaginaire de l'ensemble de notre société depuis le début des années 60. Plusieurs des meilleurs auteurs et interprètes du Québec viendront fêter ce jubilaire qui leur a été une source d'inspiration. Jean-Pierre Ferland animera la soirée en plus de se joindre à Daniel Lavoie, Paul Piché, Dan Bigras, Luce Dufault, Renée Claude, Isabelle Boulay, Les Frères à Ch'val et consorts, pour nous livrer des versions inédites de «Quand les hommes vivront d'amour», «Bozo les culottes» et autres magnifiques chansons qui habitent son oeuvre. Luc Plamondon sera également de la partie tout comme Raymond Lévesque lui-même qui a accepté d'y faire une de ses rares apparitions sur scène.


1997

5 - 6 août - Cinquième Salle, PdA Daniel Lavoie et Louise Forestier.
Une rencontre inédite.
La création de la chanson «Nantucket», parue sur l'album Ici de Daniel Lavoie, a été l'occasion d'une rencontre fructueuse entre Forestier et Lavoie, rencontre qui s'est soldée par Forestier chante Louise, dont Lavoie assure la réalisation et plusieurs musiques. C'est de cette dernière collaboration qu'est née l'idée d'un spectacle commun, où chacun interpréterait autant ses propres chansons que celles de son complice. Au programme, des extraits de l'album de Forestier, bien sûr, ainsi que du nouvel opus de Lavoie, «Live au divan vert».


1998 - 1999 - «Notre Dame de Paris» (comédie musicale).